close search
Je suis ton père artwork

Lacrim

Je suis ton père

  • Plus de 236 paroles
  • Nr1 Française plate-forme lyrique
  • Paroles certifiées

Je suis ton père lyrics

[Couplet 1]
J’me repete, connard, suce moi, la bite
T’inquiete pas t’es dans mon coeur, si tu sais où j’habite
Nabil, dans l’rap, regarde un tas d’pervers
Voilà ce que je leur mets dans l’son un redoutable perfect
Bah ouais, moi j’men bas niki, liquide
L’estomac d’mon fils vaut 4 vikings
C’lui qui n’est pas content, et bah j’lui nique sa mere
Parle parle petit papillon que des putes s’ammenent
C’est vrai que j’suis dans les étoiles, et que j’vois pas les fourmis
M’empechez pas de parler de religion le soir tu forniques
We ken en Californie, bouffe le, chie le par l’cul
Tu racontes que des rêves donc reveille toi pour qu’on en parle plus
Vous écoutez des trous d’uc, et ça c’est mon combat
[?] t’inquiète mon équipe est combative
Moi j’en veux pas d’rôle, y’a que des folles à scandales
Dites leur que moi j’ai pas d’rôle
Je m’enfume dans un sonnat

[Refrain]
J’vois bien qu’tu petes les plombs
Mets tes doigts dans la prise
Pour pas m’casser les dents j’tenvois juste une fan de Lacrim
Et ouais pourquoi tu jactes ?!
Sachant que même après mes deux bouteilles de Jack, j’tencule et j’te greffe une chatte
En manque de punchline
De sappe, de ci, de ca
J’suis ton père vert du rap c’est moi qui decide
Pour toi j’ai pas l’time
Perde du temps pour toi c’est comme braquer des banques à Bagdad

[Couplet 2]
Ça sort des tripes, où j’ai trouvé l’inspi
En apné toute la nuit dans un océan de whisky
Quand ça parle d’défourailler khey crois pas qu’nous bluffons
A3oudoubillah, a3oudoubillah… devant des sous comme un violeur devant une nympho, info :
Un tox, des salopes qui n’en peuvent plus
Oui j’me suis bien mis à l’abri
Mais juste le temps qu’ils pleuvent plus
Frero, j’arrive toujours, en classe, degaine
Begueille de 60, dès que j’m’arrete, degueule
J’aime les sensations fortes, mon poto l’adrénaline
M’a montrer qu’la directrice de banque n’est pas très maligne
Donne les sous, à terre, regarde, mes pieds
Gracias senorita Mouah, muy caliente, marbe
J’arrive, j’laisse un peu, l’bitume, contraste, en place
Soleil, bitume, futur
Pour moi, c’est pas ça qui s’ameliore
J’parlerais toujours de ma mère
Meme parce que t’es la meilleure..

En poursuivant votre navigatio n sur klektiq.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Ok En savoir plus