close search
Freestyle (Liberté Provisoire) artwork

Lacrim

Freestyle (Liberté Provisoire)

  • Plus de 236 paroles
  • Nr1 Française plate-forme lyrique
  • Paroles certifiées

Freestyle (Liberté Provisoire) lyrics

[Refrain]
Sometimes, it all seems too much
Like a dream that turns to ghost
You can look, but you can not touch
You’re walking on through the night
Oh trough the night

[Couplet 1]
Cette année, dépassé l’hiver boom
On veut peser comme un numéro 9 à Liverpool
Si tu veux y’a du matos gros mais c’est cher au kil’
Pète la vitre de la bijouterie avec un Cherokee
Rien à foutre que tu sois à poil ou bien que tu sois sans zinc’
Grosse pointure, mon équipe chausse du 65
La crise, si ton re-fré il vient de ber-tom
Lacrim c’est le tampon qu’il y a sur ton litron de bédo
Eh, début d’année frère, faut pas qu’elle rende mal
Teste, j’te fume et je jette ton corps à 140 miles
J’ai la coupe du gars banal
D’une banquette à Paname on se retrouve à Copacabana
Oh, je viens du 9.4, pas de Brooklyn
Là où, la pure de base elle est trop clean
Et puis, les keufs tournent, téma reu-fré
Depuis qu’on veut la villa suivie du salaire d’Omar et Fred

[Refrain]
Sometimes, it all seems too much
Like a dream that turns to ghost
You can look, but you can not touch
You’re walking on through the night
Oh trough the night

[Couplet 2]
Insensé, comme mettre une chienne à gauche
On, part flamber dans un Lambo Murcielago
Oh, chez nous, l’espoir, la flamme s’est vite éteinte et
Pour la sécu, un calibre, des vitres teintées
Avec le SMIC, un gosse facile à payer
Quand j’paye le ssiste-gro, il compte une machine à billets
Oh, les vrais bolosses, les cannibales, les Crips
Ceux qui, leur prennent des XXX à 4000 balles le kil’
Des fois la vie ne vaut pas trente barres
Si t’es pas des nôtres faut, un pare-balles pour être patron d’bar
Cousin chez nous ça n’conduit pas XXX
J’attend qu’tu dormes puis j’prends l’or
Sous ton coussin avec une main d’velours
Reste quatre mesures, pour que j’en dise pas trop
La différence c’est ta Clio et mon Audi Quatro gros
Eh, nous sommes au bord de la dérive
Mais jamais j’serai là à l’ouverture des portes de l’intérim

[Refrain]
Sometimes, it all seems too much
Like a dream that turns to ghost
You can look, but you can not touch
You’re walking on through the night
Oh trough the night

[Refrain]
Sometimes, it all seems too much
Like a dream that turns to ghost
You can look, but you can not touch
You’re walking on through the night
Oh trough the night

En poursuivant votre navigatio n sur klektiq.fr, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts, pour réaliser des statistiques de navigation et vous permettre de partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Ok En savoir plus